Vademecum à l'attention des auteurs

Civilisations publie des articles relevant des différents champs de l'anthropologie, sans exclusive régionale ou temporelle. La revue s'engage à promouvoir particulièrement la publication de textes où les approches de l'anthropologie, de l'histoire et de la sociologie se renforcent mutuellement, révélant ainsi les processus de construction des sociétés. Outre cet intérêt pour les dynamiques culturelles, Civilisations entend soutenir la réflexion sur la démarche anthropologique dans ses rapports avec les autres sciences humaines. Un thème sera mis à l'honneur dans chaque numéro mais des varia seront les bienvenus.

Les contributions, rédigées en français ou en anglais, doivent être transmises sous forme de fichier attaché Word adressé au secrétariat de la revue (Civilisations@ulb.ac.be).

Il ne peut s'agir de textes déjà publiés, ni destinés à un quelconque autre usage qui n'aurait été présenté explicitement à l'éditeur.

La limite est fixée à 8000 mots pour le corps du texte (sans compter les notes ni les références en fin d'article).

Les notes sont données en bas de page, non en fin d'article.

Les textes sont rédigés en police Times New Roman, taille 12, simple interligne.

Les articles peuvent être subdivisés en sous-titres et sous-sous-titres (pas plus de deux niveaux hiérarchiques).

Les mots dans une langue différente de celle où est rédigé l'article sont mis en italiques : à cette exception près, les auteurs emploient le minimum de fonctions liées au style (gras, souligné, caractères non latins, changement de polices…).

Les dates précises sont renseignées in extenso (12 novembre 1954).

Les illustrations (en noir et blanc) sont bienvenues dans la mesure où elles soutiennent le propos du texte. Elles sont envoyées indépendamment de l'article, en format papier (à l'adresse Civilisations, Institut de sociologie de l'ULB, Avenue Jeanne 44 ; CP 124, 1050 Bruxelles) ou sous forme de fichier électronique, avec des indications des endroits où elles doivent figurer.

Les cartes, photos, figures et tableaux doivent être accompagnés d'un numéro et d'un titre (ex.: carte 2 : localisation des marchés à Marseille ; photo 4 : le palais de Gbadolite en 1994). Les notes figurent en bas de page, non en fin de document.

Les références citées ou utilisées sont données dans le corps du texte, entre parenthèses, en mentionnant l'auteur, l'année et les pages (ex. : (Abraham, 1958 : 278-282)). Les citations sont données avec des guillemets doubles («…»).

Les citations contiguës de plus de 50 mots sont reprises sous forme de paragraphe avec un léger décrochage.

Les références citées sont renseignées dans une rubrique portant ce nom en fin d'article. Elles sont regroupées en une liste unique, par ordre alphabétique des auteurs en distinguant par des lettres (1999a, 1999b…) les publications d'une même année d'un même auteur. Le modèle à respecter est le suivant :

CORTEN, André, 1995. Le pentecôtisme au Brésil. Paris : Karthala.

CORTEN, André et André MARY (éds.), 2000. Imaginaires politiques et pentecôtismes. Afrique/Amérique latine. Paris: Karthala.

FONSECA, Alexandre Brasil, 2003. « Ingreja Universal do Reino de Deus: um império médiatico », in Ari Pedro Oro, André Corten et Jean-Pierre-Dozon (éds.), Igreja Universal do Reino de Deus : do Rio para a mundo, pp. 259-280. Sao Paulo : Editoria Paulinas.

PALMIE, Stephan, 1986. « Afro-Cuban religion in exile : Santeria in South Florida », Journal of Carribean Studies, 5 (3), pp. 171-179.

L'usage des capitales pour les noms d'auteur est réservé aux seules références en fin de texte, non dans le corps de celui-ci.

Les prénoms sont renseignés (ou tout au moins le premier prénom pour les auteurs américains, les autres étant donnés sous forme d'initiales).

Pour les auteurs congolais, les noms et post-noms sont renseignés en capitales, suivis des éventuels prénoms (DIBWE DIA MWEMBU, Donatien, 2001).

Les titres de revues et de livres sont en mis en italiques.

Les lieux d'édition sont renseignés dans la langue de l'article (Londres en français, London en anglais…).

Les acronymes sont donnés sans points (ONU et non O.N.U.).

Il est demandé aux auteurs de produire un résumé de 200 mots maximum dans la langue de l'article. Les auteurs suggéreront 5-6 mots-clés et rédigeront une courte notice (80 mots maximum) reprenant leurs affiliations académiques ou professionnelles et présentant les grandes lignes de leur carrière.

Les textes soumis pour publication sont transmis à un comité de lecture. Sur base des avis recueillis, l'éditeur acceptera ou non la publication, ou engagera l'auteur à réaliser des amendements.

Imprimer cette page